Cassilmena L ile de la derniere chance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cassilmena L ile de la derniere chance

Message par Invité le Mar 2 Déc - 4:09



L'Histoire



L’histoire est © Cassilmena, ses origines sortent tout droit de l’imagination de Kazuki et de Mitsuko, elle à été réécrite par Parah d’Ox et Kalexa le 19 septembre 2007 et ils y ont apporté la suite (jusqu’au premier changement de reines). La suite de l’histoire (la nouvelle histoire de Cassilmena (3 derniers paragraphes)) a été écrite par Sayuki. Merci à tous de bien respecter les droits d’auteur et de ne pas faire de copie partiale ou intégrale de ce texte sur d’autres forums.


~


L'histoire commença facilement, banalement presque. Un Dieu, seul au milieu de l'univers, qui ne faisait rien et n'avait rien à faire de toute façon. Ce qu'il faisait ici et comment il y était arrivé ne nous regardent pas, une autre fois peut être. Toujours est il que ce Dieu, commençant à sombrer à petit feu dans les méandres d'une folie solitaire, trouva comme ravissante idée de créer un monde nouveau et de le laisser évoluer. La suite, vous la connaissez un minimum, la galaxie, la terre, les plantes, les animaux et enfin l'homme. Puis l'erreur de l'homme, la création des autres races attenantes, anges, vampires, et le début des guerres.

Jusque là, dieu avait regardé sans réagir, l'observation de toute cette agitation le fascinait. Mais au début de la guerre il n'eut plus le choix s’il voulait empêcher ce monde de devenir celui d'une seule race, et surtout à moitié dévasté. Alors il sépara les groupes, l'humain, à ce moment sans défense face aux puissances des vampires, resta au centre, en arbitre neutre, pendant que Dieu enterrait les vampires dans les profondeurs et amenait les anges à lui. Bien sur il laissa plusieurs passerelles pour que les différents niveaux communiquent et il observa encore ce qui ce passait, les humains montraient une force nouvelle mais leur place de centre ne les aidant pas leurs populations continuaient à diminuer assez vite pendant que celles de leurs ennemis augmentaient. La première réaction de Dieu fut de ne plus être impliqué, et de créer deux reines, deux soeurs, qui pourraient calmer des deux cotés les troupes et ne pas lancer d'inutile et aveugle assaut sur les villes humaines dénué de réelles défenses.

Cela fut plutôt efficace, jusqu'à ce qu'à nouveau la situation se complique. Certains anges choisirent de descendre sur terre et commirent encore des massacres dans le dos de leurs maîtresses, cela rendit Dieu fou de rage et il les bannit du lieu qui lui avait été proche, nommé Paradis, après avoir noircit leurs ailes. De même les humains semblait s'ouvrir au monde de la magie, mais cela créait des êtres à part, loin d'être exempte de tout défaut, ou au contraire plus pur que leurs prédécesseurs, tel que les sorciers ou les magiciens. Du coup les cartes étaient de plus en plus brouillés et Dieu lui même ne savait plus que faire et où donner de la tête, devait il continuer dans cette voix, dans laquelle tout ne semblait que plus bourbeux et plus pervers chaque jour ? Il y réfléchi longtemps, fort longtemps, et la seule conclusion qu'il tira de tout cela fut que cela l'amusait vraiment beaucoup. Énormément même. Les mots « solitude » ou « ennui » avaient été bannis de son vocabulaire.

Ainsi tout continua. Mais quelque chose chagrinait Dieu, à chaque fois que quelque chose déraillait, qu'un massacre avait lieu, qu'une nouvelle peste se répandait, la majorité des cadavres restait ceux des humains. La seule race qu'il avait réellement créée. Il décida donc de fournir à un homme une arme pour défendre sa race, une arme spéciale. Son choix se dirigea vers un homme, vertueux, qui à ses yeux, ne pouvait être atteint par la corruption, qui ne pouvait y succomber. Le choix fut bon et un calme ambigu régna pendant un moment sur terre, mais un calme oh combien angoissant. En effet, au paradis comme en enfer cette source immense de puissance était convoité, pour des raisons différentes de chaque coté. La première alliance entre les deux reines eu lieu, et elles lancèrent leurs armées en même temps sur cet Homme. Le combat fut long et rude, mais une erreur suffit pour tout faire basculer en faveur des deux soeurs. En effet l'Homme, qui espérait un soutien, n'importe lequel, de la race qu'il protégeait, des magiciens, de Dieu, ou même celui d'une petite fille lui aurait suffit, mais personne ne vint à son aide. Il ne fut pourtant pas réellement vaincu, malgré les centaines de morts parmi les attaquants il lui restait encore bien des forces lorsqu'il s'écroula, vide de tout espoir. Il fut vite tuer, mais le cristal, cette arme redoutable que Dieu lui avait donné, n'eut pas le temps d'atterrir dans les mains de qui que ce soit. En effet, une chose clochait dans l'histoire. Que les magiciens veuillent le cristal pour apporter une paix réelle à la terre, que les petites filles aient peur des explosions était normal. Par contre, l'absence de soutien de la part de Dieu ne l'était pas. En effet, lui qui trônait si haut et qui semblait si intouchable avait trouvé un adversaire à sa taille, et pour la première fois il craignait pour sa vie. L'ennemi n'avait pas choisi un affrontement au corps à corps, mais renonçant au sien il avait glissé son esprit dans celui de Dieu et essayait d'en prendre le contrôle. Mais n'étant pas du genre à se laisser faire aussi facilement, et même si cela l'empêcha de porter secours à son champion, Dieu pu tout de même éviter le pire en faisant exploser le cristal en deux dizaines de morceaux.

La suite, un peu prévisible ce passe de commentaires. Les anges accusèrent les déchus et autre démons, pendant que ceux ci rejetaient la faute sur les magiciens, etc. Très vite toutes les races, sans distinction, furent divisées, seules les deux reines arrivaient à garder une certaine stratégie dans leur entourage. Ce fut un massacre. Des dizaines de milliers de morts jonchèrent le sol, sur plusieurs kilomètres de terrain. Il n'y eu aucune pitié, aucune action réfléchi, tous ne semblaient avoir soif que de sang et de tuerie. Mais Dieu pouvait être fier de lui, les cadavres les moins nombreux étaient de loin ceux des humains. Cependant on n'entendit plus parler de celui-ci, durant bien des temps, étant occupé à combattre son démon intérieur.

Très vite quelques fragments furent retrouvés, faisant naître un nouvel espoir, de nouvelles quêtes. Surtout lorsque les connaisseurs en terme de magie révélèrent leur potentiel, leurs puissances. Alors un grand nombres de personnes, issus de toutes races se mirent en marche, se lancèrent à la recherche de ces fragments miraculeux, permettant de percevoir ne serait-ce qu'une infime partie du pouvoir de l'homme champion. Ainsi une longue période d'or commença, tous occupés à chercher ces fameux fragments, plus personnes ne pensait vraiment à la guerre et la situation s'équilibrait plus ou moins, maintenant les deux soeurs sur les trônes du Yin et du Yang. Quelques alliances naquirent, plus ou moins fragiles, plus ou moins réel. Quelques petites guerres par-ci par là réduisirent les effectifs de certains bataillons. Mais le plus marquant, et surtout le plus dangereux pour notre monde fut la tentative de l'Archange nommé Némésis. Celui-ci doté d'une intelligence et surtout d'une force supérieure au simple Archanges, faillit réunir tous les fragments, il tenta même d'ouvrir un autre monde grâce à leur puissance. Mais il fût arrêté avant d'avoir pu essayé, heureusement d'ailleurs, car un tel acte aurait entraîné la disparition de notre monde, car il fallait le sacrifier pour en créer un autre. A peine revenu, et affaibli par son démon intérieur Dieu du combattre l'Archange, la défaite n'était pas loin d'ailleurs mais par on ne sait quel miracle un rassemblement de force se fit, permettant à Dieu de survivre aux attaques de ce Némésis. Le divin, ne voulant pas laisser une tâche inaccomplie, pourchassa l'Archange en des lieux lointains.

Profitant de cette relative sécurité, une entité inconnue fit son apparition, venant du plus profond des galaxies, des méandres du néant, pour transformer cette terre en un champ de bataille éternel et pour se repaître du spectacle de désolation. Cette entité méconnue de Dieu, s'installa confortablement dans l'ombre, et bien vite, répandant et amplifiant ses actions, elle acquit de nombreuses armées, lui permettant d'investir une étendue considérable sur ce monde plus fragile et influençable qu'il ne le laissait paraître. Cependant, quelque chose contraria Darkness, l'entité venue du fin fond de l'univers. Il présentait la fin du grand combat, la fin du temps qui lui avait été impartie pour conquérir et saccager ces terres afin de les faire siennes. Ne se sentant pas encore prêt à affronter le Divin, Darkness préféra user d'un stratagème ma foi fructueux. Il enferma son esprit en un cristal, sacrifiant en quelque sorte son existence pour faire perdurer son esprit et sa puissance. A l'aide d'un sort de magie suprême il fit exploser ce cristal en 4 fragments. Ayant eut vent de l'arrivée de cette entité, Dieu jugea bon de doter les grandes races de ses terres, mais cette fois d'une manière différente, et permettant de lutter, si besoin était contre cette créature sortit de nul part. C'est ainsi qu'il créa de nouveaux cristaux, similaires à celui que l'entité projetait de créer. Mais trop occupé par ses petits tracas, et surtout par son combat juste achevé il omit de protéger ces cristaux de sorts éventuels, à peine les eut-ils remit aux différentes races, que ceux-ci sous l'impact du sort de l'entité, explosèrent chacun leur tour, s'éparpillant tout comme l'exilé (cristal renfermant l'esprit et la puissance de Darkness), aux quatre coins du monde. Bonne, Mauvaise nouvelle ? Tel reste la question.
Mais laissons de coté cette partie de la guerre, la partie qui ne concerne que les entités surréaliste auquel les peuples préfèrent souvent ne pas croire, tant ils nous sont supérieur. Regardons un peu ce que cette guerre a entraîné comme conséquences.

Tout d'abord la rapidité et l'excès de la proportion du mal eu le dernier mot face à la Reine des être des bénéfiques. Affectée par la peste, elle fût tout d'abord fort affaiblie, puis très souffrante. Réussissant tout de même à passer le pouvoir, ce fût fort rapidement qu'elle expira pour la dernière fois au Palais du Millenium de Cristal. Ce titre fût pour une femme au grand coeur, une femme pure, puissante, emplie d'un charisme et d'un honneur sans pareil. Une chef de race exemplaire, Akari Mitsuko, qui par ce sacre ce vit acquérir un nouveau don, celui de la maîtrise de la mémoire. De l'autre côté, la grande Mitsuko, Reine des êtres maléfiques, ne pouvait guerre prendre part aux combats qui faisaient rage. En effet, enceinte jusqu'aux oreilles, son accouchement se déclencha au même moment que la passation de pouvoir chez les bénéfiques. Malheureusement pour elle quelques mois plus tard, sa fille Mitsuko (2ème du nom), encore plus machiavélique, irrésistible et intelligente que sa mère, et en avance pour son âge, l'assassina et la dévora, récupérant ainsi l'intégralité de sa magie. Plus tard encore, ayant prit un peu plus d'âge la petite Mitsuko, inconsciente et in intéressé par ses devoirs, laissa sans grand mal ses grandes responsabilités à la vil et cruelle Alicia qui su la manipuler avec doigté et méfiance. Ce fut ainsi que la petite, haute comme trois pomme laissa son titre de Reine des êtres maléfiques, donna sa place à la sorcière, qui acquit le contrôle de l'au-delà le jour où la couronne fût posée sur sa tête, et que la petite partir pour l'enfer, histoire de vérifier si les démon se musclaient bien ...

Un peu perdu parmi tous ces changements, Dieu doutait de ces deux nouvelles Reines. Rien ne les unissaient et tout les opposait, contrairement aux jumelles qui les avaient précédées. Il se demandait si ces deux élues n'allaient pas plutôt précipiter la situation vers des querelles et des guerres sans fin. L'équilibre originel qu'il avait mit en place était en péril, il ne savait que faire. Les éliminés n'aurait pas vraiment amélioré la situation, laisser le monde là où il en était le désespérait quelque peu. Mais un autre évènement, moindre à l'échelle du monde mais pas si insignifiant à ses yeux, se produit. Une personne que l'on croyait disparue à jamais dans les tissus du néant, refit surface, une personne qui remettait en cause le statut d'une des grandes figures des peuplades neutres. La Reine de Pasiphae, Kasumi, réapparaissant et recouvrant ses fonctions, Kalexa restait sur la touche, gardant cependant sa puissance et son savoir. Ce fut cet événement qui donna sa solution au divin. Celui-ci qui avait besoin d'une personne neutre, indifférente à la tentation des deux rives, Yin et Yang, trouva en cette femme d'expérience, le candidat idéal pour soutenir son champion lorsque celui-ci réapparaîtrait munit du Cristal Maître. Faisant une brève descente sur terre, et surtout en s'étant gardé d'exposer sa venu, il guida la garou vers un endroit jusqu'alors invisible à tous, un palais d'où il serait possible d'explorer la galaxie et les constellation. Le divin conféra ses nouveaux pouvoirs à la jeune femme, lui offrant le pouvoir des races (permettant à qui conque de changer de race aisément), il la nomma Impératrice Lunaire, statut distinct de ceux des Reines du Yin et du Yang, mais qui conférait tout autant de puissance. Ayant remit ces lourdes responsabilités à l'ancienne garou, le Divin pu retourner à ses occupation, laissant tourner le Yin et le Yang, avec ses hauts et ses bas, contemplant de temps à autre pour se distraire, ce petit monde qu'il avait créé de toute pièce.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum