Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Sweihtter Wolfyiel le Mar 1 Sep - 2:29

IDENTIFICATION


Nom : Sweihtter
Prénom : Wolfyiel
Surnom : Datenshi par les autres démons.      
Race : Démon de type loup
Âge : 257 ans
Âge d'apparence : 21 ans
Date de naissance : 13 Décembre 1752


{¤~¤~¤~¤}

DESCRIPTIONS


Caractère : Wolfyiel est à la base quelqu'un d'assez calme qui n'est pas du genre à se battre pour un rien à tout bout de champ. Il n'aime pas chercher les ennuis, et préfère éviter de se battre quand il le peut. Son caractère est plutôt d'ordre lunatique malgré tout, car il peut se braquer d'une minute à l'autre pour une simple remarque même s'il fait preuve de beaucoup de sang froid dans certaines situations. Ce démon n'est pas du genre à se laisser faire et il n'hésite jamais à le faire savoir, que ce soit physique ou verbal. Il a peut-être du se soumettre durant des années, mais il a réussi à s'enfuir et ne compte pas laisser quelqu'un d'autre recommencer !
Il ne sourit que très rarement.
A en juger par tout ça, nous pouvons le qualifier comme quelqu'un de froid, sauvage, et assoiffé de vengeance qui fera tout pour ne pas porter de nouveau de collier.
Cependant, lorsqu'il s'emporte Wolfyiel entre dans un état second et devient un être sanguinaire qui ne pense alors qu'à tuer, déchiqueter, et faire couler le sang....
Âmes sensibles s'abstenir.


Physique : Physiquement, dans la vie de tout les jours, notre démon arbore une chevelure mi longue blanche et un regard bleuté assez clair aussi froid que du métal. Sa peau est plutôt claire, et son corps reste plutôt fin mais musclé ( sans trop bien sûr ) de par les entrainements aux arts martiaux de tout genre qu'il pratique depuis des années et des années.
Ses dents sont bien blanches ( Vive le dentifrice \o/ ) et il possède 4 canines.
Il mesure 1m80 pour 75kg.
Quelques tatouages ornent son corps à divers endroits comme des écritures démoniaques encrées sur le haut de son bras droit, ou bien le loup tribal hurlant à la lune sur le gauche , Ainsi que le sceau royal de sa famille dans le bas de la nuque.
Niveau fringues, le jeune homme ne porte que du noir ou du blanc :
Principalement un fûtal assez pratique pour se battre où il est tout de même à l'aise (Dans le style Cloud ), une chemise blanche avec toujours quelques boutons ouverts en haut, une très grande veste noire à capuchon qui descend jusqu'à ses chevilles, et des chaussures de sécurité dans le style Magnum.
Pour ce qui est des bijoux, il porte autour du cou une chaine en acier avec des plaques gravées + un pendentif en cristal de glace qui semble ne jamais fondre et qui est un signe bien distinctif de son statut ; Ainsi qu'une gourmette en le même métal mais de couleur noir portant son nom et prénom dans le côté intérieur du bijoux.
Ce bracelet semble lui avoir été offert par son ancien maître Ludwig.



Histoire : A VOIR SUR LA PAGE SUIVANTE ( !! Histoire en relation avec Ludwig !! ) ( Pour plus de liberté de lecture / Merci de ne pas poster pour le moment, j'indiquerais lorsque j'aurais terminé ^^)


Famille : En enfer, il existes des familles respectées car elles sont plus ou moins nobles ou plus ou moins puissantes et influentes.....C'était presque le cas des Sweihtter, noble famille ayant vaincu le seigneur des terres du nord et ayant prit possession de celles-ci il y a bien des années en arrière. Respectée pour avoir vaincu ce Seigneur et avoir su garder leurs terres encore aujourd'hui, elle était aussi hais des démons pure souche.....
En effet, cette ancienne lignée de démons loups n'a jamais été très bien vue pour la simple et bonne raison qu'il n'y avait que des démons maîtrisant la glace dans cette famille.
Cela était peut-être stupide, mais les autres le prenaient comme une traîtrise......
A ce jour, il n'existe plus que le fils unique de la défunte famille Sweihtter et le château du nord attend que son seigneur revienne prendre place sur le trône ....



{¤~¤~¤~¤}


AUTRES

Pouvoir particulier : Maîtrise la glace ( Il la créé, la manipule comme il veut, sauf lorsqu'il fait trop chaud. ). Peut prendre une forme de loup au pelage Blanc comme la neige et au corps massif et puissant d'une taille nettement plus haute que la normale ( Forme démoniaque. ).
Faiblesse à l'argent due à une attaque de lycan ( voir histoire )

Groupe : Créature Esclave ? Ou Créature ?

{¤~¤~¤~¤}

HORS JEUX

Pour nous: Nan j'viens pas que pour vous xD

Comment avez vous connu le forum? : Via Google en cherchant un bon forum Yaoi ^^

Aimez vous le thème ? : Bien évidement !

Votre présence sur 10: 10 !
[u]


Dernière édition par Sweihtter Wolfyiel le Sam 12 Sep - 18:35, édité 7 fois
avatar
Sweihtter Wolfyiel

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 01/09/2009

Feuille personnage
Maîtres/Esclaves de: Esclave de Ludwig von Geltreich Edelweiss
Fonction: Créatures Esclaves
Autre:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Sweihtter Wolfyiel le Mer 2 Sep - 14:39

Histoire du Personnage :


Je n'aime pas vraiment revenir dans le passé......
Il y a des choses qui se doivent de rester enfouies au fin fond de ma mémoire ....
Je n'ai nul envie de dépoussiérer tout ça ....
Comment ça il est obligatoire de raconter son histoire pour pouvoir continuer ... ?
Très bien, puisqu'il le faut .... Mais ce sera la première et dernière fois !


Première Partie


D'après mes parents, je naquis le 13 Décembre 1752 du calendrier humain sur les terres enfériennes du nord dans l'enceinte du Château familial. Ce jour là, il avait neigé toute la journée et ma mère avait rendu son dernier soupir ....
Peu près ma naissance, la nouvelle de ma venue au monde se propageât rapidement à travers notre royaume, et mon père ne comptaient plus les tentatives de meurtre à mon égard. Il avait même fallut mettre des gardes dans ma chambre afin que rien ne m'arrive durant les premières années de mon enfance.
Lors que je fut en âge de tenir une arme, mon père commença à m'enseigner l'art du combat au sabre et à l'épée tandis que le maître d'armes du château m'apprenait toutes sortes d'arts martiaux.
Je ne vivais alors que pour combattre et défendre mes idéaux afin de pouvoir régner plus tard en maître sur mes terres comme le faisait si bien mon père.
A ce moment là, il était craint de beaucoup de démons et portait alors le surnom de Dreck le Sanguinaire.
Je l'enviait et l'admirait, il était pour moi le démon parmi les démons ; Celui qui ne se laissait jamais abattre par les autres et faisait face à tout ses adversaires.

Lorsque j'atteignis la majorité démoniaque, je fut envoyé sur de multiples champs de batailles afin de conquérir d'autres terres et d'étendre notre pouvoir un peu plus loin ; Je prenais alors mon katana Tenrô, héritage de ma mère au pouvoir étrange, mon épée Snaga que m'avait offert mon père, enfilait une de mes plus belles armures et filait à cheval rejoindre les rangs afin de taillader l'ennemi et de faire le plus de victimes possible pour que mon père soit fier de moi.
Ca, c'était la belle vie.
Un jour, je fut envoyé sur Terre afin de repérer d'éventuelles parcelles de terrain à conquérir facilement ; J'étais heureux, car il m'envoyait là bas avec toute sa confiance, et je voulais lui montrer à quel point il pouvait être fier d'avoir un fils tel que moi.
Je pris alors mon équipement, sellais ma monture d'un noir ébène et passais la porte des enfers pour arriver dans le monde des humains.
Un monde étrange.....Rempli de mauvais sens et de mauvaises odeurs....Mais ma mission n'était pas d'admirer le paysage non. Ma mission était de trouver un lieu où s'établir.
J'arpentais alors divers pays durant des années, tailladant au passage les humains trop curieux ou inutiles ( C'est à dire beaucoup ... ) jusqu'à trouver le lieu idéal .....

Lors d'un passage dans un pays en 1894, je pu remarquer à quel point les humains étaient faibles et désordonnés. Atteints de la peste, une maladie mortelle chez l'homme, des gens mourraient chaque jours et je prenais un malin plaisir à les regarder souffrir.

En 1895, j'appris une triste nouvelle amenée par un messager sur du parchemin. Mon père avait perdu la vie lors d'un assaut sur un château ennemi. Comment cela était-il possible ? Déterminé à ne pas avoir fait ce voyage pour rien, je ne m'arrêtas pas.

Le 4 Octobre 1909....15 ans d'errance...Je trouva enfin.....La Russie....Là bas le climat serait plus qu'approprié pour nous .... Nous nous dirigeâmes alors jusqu'à Salekhard et commencèrent à établir un campement non loin. C'était parfait .... Vraiment parfait .....

Le lendemain après avoir créé un passage vers les enfers non loin de la ville pour que mon armée me rejoigne, nous lancions un assaut des plus barbares sur l'ensemble de la population; L'environnement était parfait, je puis donc utiliser ma pleine puissance afin de jouer au maximum avec eux, et ce fut une vraie boucherie. Une demoiselle courrait, fuyait des gardes qui la poursuivait, et je l'attrapa afin de lui planter mon épée en plein dans la cage thoracique. Elle resta contre moi un instant, prenant conscience de sa mort, puis retomba lourdement, retirant l'épée de son corps par la même occasion.
Dans l'excitation du combat je créa une gigantesque explosion de glace et je mit alors involontairement fin à la vie de mes gardes.

Le regard d'un rouge sombre, les vêtements tachés de sang humain et mon épée à la main gouttant sur la neige, j'aperçus une silhouette au loin qui approchait. Venait-il me défier aussi ?! Moi le Prince des terres gelées ?! Venait-il pour occuper ces terres qui étaient à présent miennes ?! C'était stupide....Tellement Stupide......

Alors que j'approchais de lui avec cet air sombre et assassin qui ornait mon visage, je me rendais compte qu'il n'avait pas la même odeur que ces humains ..... Il avait cette odeur particulière que j'avait pu sentir sur certaines de mes victimes ..... Le sang ..... Etait-il lui aussi une de ces bêtes se nourrissant de sang humain pour vivre ?

Je rengaina alors Snaga, et dégainais le Tenrô afin d'en finir au plus vite avec cet homme.
Les vampires .... Il ne faut généralement pas attendre quatre heures pour les tuer autrement c'est eux qui vous tuent.
Alors que j'avançais pour lui porter un seul coup des plus puissants, je sentais mes forces me quitter et la magie s'éparpiller au lieu de se concentrer dans mon arme. Quelle était cette sensation ?
Mes yeux reprirent alors cette teinte bleuté qui m'était propre et je reprit alors mes esprits.
Mon regard se fixa sur deux lueurs bleues transperçant la brume et je me sentis un peu perdu, comme attiré par la magie de ces yeux si envoutants.
Je ne pouvais plus bouger selon ma propre volonté, ce n'était pas bon, pas bon du tout .....
L'esprit toujours conscient, je n'étais plus que spectateur de ma propre vie actuelle.
Des bruits de pas se firent entendre, l'armée en renfort était déjà arrivée et je ne pouvais les alerter contre cet intrus. Ils arrivèrent donc vers moi qui me tourna et envoya une énorme déferlante d'énergie glaciale sur eux, tranchant la moitié de mes rangs.
Que faisais-je ?! Je ne me contrôlais plus ! Mon armée !
Je les entendais hurler .....
C'est ainsi que je détruis le peu de soldats qui me restait, m'éclaboussant de leur propre sang et me retrouvant seul démon sur ces terres ....
Qui était donc cet homme ? Comment pouvait-il oser me forcer à faire cela ?
Une fois son emprise relâchée, je tombais de fatigue d'avoir usé d'autant d'énergie durant cet assaut en terres humaines et me demandais si ma fin était venue, mais en fait tout ne faisait que commencer.....


DEUXIEME PARTIE A SUIVRE


Dernière édition par Sweihtter Wolfyiel le Mer 2 Sep - 16:41, édité 1 fois

_________________
avatar
Sweihtter Wolfyiel

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 01/09/2009

Feuille personnage
Maîtres/Esclaves de: Esclave de Ludwig von Geltreich Edelweiss
Fonction: Créatures Esclaves
Autre:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Sweihtter Wolfyiel le Mer 2 Sep - 16:38

Deuxième Partie



~ La mort marque la fin des choses, mais la fin n'est que le début du renouveau... La vie n'est qu'un éternel recommencement ... ~

Tandis que j'essayais de me remettre de mes actes, je voyais l'homme se diriger vers le corps ensanglanté d'une femme allongée dans la neige recouverte de son sang.
Elle était morte, transpercée par Snaga, que pensait-il pouvoir faire pour elle ? Misérable humaine qu'elle fût ?
Ma vision commença à se troubler car je n'avais plus de force, mais je me refusais de le laisser aussi facilement s'échapper. J'avais peut-être mit fin à la vie d'une personne qu'il connaissait, mais oser me contrôler moi le Prince des terres enfériennes du nord afin de détruire mon armée, cela restait quand même impardonnable ! Un tel affront à une personne de mon rang ...
Je le vis alors prendre le corps dans ses bras, et là ce fut l'écran noir total dans mon esprit.

A mon réveil, je pense deux bonnes heures plus tard, il n'y avait plus personne, pas même un chat traînant sur la place dans laquelle je me trouvais.
Un silence de mort régnait et seul le sang de mes victimes rivalisait avec le blanc pur du paysage russe.
Je me releva alors doucement, affaiblis par l'utilisation intensive de mon pouvoir démoniaque, et retira l'imposante armure qui recouvrait mon corps. Elle me ralentirait probablement plus qu'autre chose et je n'étais pas en état de supporter son poids.
Une fois mon armure de combat retirée, je me dirigeât vers le campement afin de changer de vêtements et passer un peu plus inaperçu aux yeux des humains. J'enfilais alors un pantalon noir simple, une belle chemise blanche , ainsi qu'une grande veste noire avant de passer mon épée dans les sangles de la veste dans mon dos. Katana mit en place sur le côté gauche de mon ceinturon, je me mit à pister l'odeur de cet homme afin de le retrouver et lui faire payer ses actes ....

Ma route ne fut pas bien longue, car l'odeur me mena jusque devant un grand château non loin de la ville.
C'était donc ici qu'il se cachait ....
J'arrivai devant la porte, mais la détruire serait peut-être trop se faire remarquer, et en vue de mon état ce n'était peut-être pas la meilleure solution.
Je prit alors un peu d'élan et fit un bond spectaculaire pour arriver de l'autre côté du grand mur du château et me retrouver au milieu de la cour.
Marchant d'un pas assuré, je traversais celle-ci et pénétrais dans l'enceinte de l'immense bâtiment ancien..

Son odeur remplissait cet endroit, elle était à chaque coin de couloir, à chaque salle, et je commençais à me demander s'il était réellement là .... Nul présence .... Non, la piste menait ici, il était forcément dans ce château ! Et je finirais bien par le trouver ! Je me mit alors à pister l'odeur du sang de la jeune femme ....

Après avoir monté un étage, j'entrais dans un immense couloir quelque peu étroit et entendais comme un cliquetis derrière moi.
La porte étant verrouillée, je ne pouvais faire marche arrière et n'avais donc pas le choix que d'avancer.
Un second cliquetis m'alerta et je vit arriver une dizaine de flèches fuser droit devant moi tandis que d'autres sortaient des murs sur les côtés et me transperçaient les jambes. Je forma alors une barrière de glace devant moi afin de me protéger principalement et attendit que les salves s'arrêtent pour continuer ma route après avoir retiré les flèches de mes cuisses.
Les plaies se refermèrent rapidement et je continua donc ma route....

Je tomba sur quelques pièges de ce genre là avant d'arriver tout en haut du château.
Et dans ce couloir, il n'y avait qu'une seule pièce ....
Je m'approcha alors de la porte à pas de loup et l'ouvrais doucement pour espérer y voir celui qui m'avais fait tuer mon armée de force, mais ne trouva que la jeune femme inerte allongée sur un grand lit à baldaquin fait de draps en soie rouges, bordé de rideaux rouges sang et décoré de pétales de rose noire.
Garder un mort ne le ferait pas revenir à la vie ....
D'un pas assuré, j'explorais alors la chambre mais ne trouva rien qui pouvait m'intéresser ou m'informer sur celui qui habitait dans cet endroit.
Une commode et un grand miroir en face du lit qui se trouvait collé sur le côté gauche de la chambre, une table de chevet près du lit sur lequel se trouvait la ..... la jeune femme où était-elle passée ?!
Soudainement, alors que je me trouvais près de la porte, je sentie un souffle chaud sur le côté droit de mon cou.
Je me tournais alors et découvrais la défunte en face de moi, prête à me bondir dessus.
Ses yeux étaient comme deux rubis, captivants, mais la pâleur de sa peau trahissait sa nature.
Ainsi ce vampire avait mordu la jeune femme ?
C'était intéressant .....
Je retirais alors ma veste sur laquelle se trouvait mon épée et l'attrapais de ma main droite par le cou pour enfoncer ma victime dans le mur avec brutalité.
Le destin aimait donc bien jouer avec la glace ....
Je formais une dague de glace et coupais ses vêtements afin qu'elle se retrouve entièrement nue.
La colère et la soif de sang pouvaient se lire sur son visage à ce moment précis, mais cela m'amusait de la voir dans un tel état. C'était si ..... pitoyable .....
Le sourire aux lèvres je me rapprochais d'elle et plantais mes quatre canines dans la chair de son cou si tendre, se plaçant juste sur la jugulaire droite.
C'est alors que la porte s'ouvrit de nouveau .....

Trop occupé à reprendre des forces grâce au sang de ma victime, je ne vis pas que Ludwig se trouvait dans la chambre, ni même que la jeune femme tendait fébrilement la main vers lui comme pour lui demander de l'aide.
Quelques secondes après, l'homme me poussait violemment contre le mur d'à côté et m'arrachais à mon repas.
Assis par terre, je m'essuyais le sang coulant de ma bouche du revers de la main et me relevais, mécontent de n'avoir pu finir mon repas, mais heureux d'avoir retrouvé ma proie.
La femme se vidait très rapidement de son sang, et était sûrement repartie dans l'autre monde.
Je dégainais alors mon katana et arrivais à une vitesse fulgurante sur le vampire.
La lame de mon arme le transperça du bas du ventre jusque derrière la nuque, mais alors que je maintenais ma position, mon adversaire enfonçait la lame encore plus profondément en lui.
Pourquoi faisait-il cela ? Tenait-il autant à mourir ? Son sourire ne me dit rien qui aille, je le fixa alors dans les yeux et commença à remonter la lame afin de l'éventrer, mais le même sentiment qu'à ma première rencontre avec lui m'envahit.
Mon bras sembla vouloir retirer l'arme mais je luttais pour terminer mon attaque.
Ca recommençait.....
Finalement, sa force mentale était bien plus grande que la mienne, et je fini par retirer l'arme de son corps. Je me remit alors à l'attaquer, même s'il esquivait la plupart de mes attaques, et le touchais à plusieurs reprises au niveau du torse avant de me retrouver projeté sur le lit en soie. Il n'était pas question qu'il remporte la victoire aussi facilement !
Je me redressa alors, mais en un battement de paupière, le vampire était au dessus de moi et me maintenait les bras avec ses mains.
Mon regard se posa alors sur le haut de son corps à présent nu pour éviter de croiser son regard, mais Ludwig se releva, le relâchant. Où comptait-il aller comme ça ?!
Je l'attrapa alors par le cou et le collait allongé sur le dos sur le lit avant de me mettre à califourchon dessus. Ses mains furent bloquée dans son dos et je transperça son ventre, ses mains ainsi que le lit de mon arme avant d'afficher un sourire de vainqueur.
J'étais alors persuadé que je ne risquais plus rien à le regarder dans les yeux et fixais donc mon regard froid dans le sien.

La sensation m'envahit de nouveau, mais ce fut le noir total et mon esprit fut comme embrumé.
Aucun souvenir de ce moment là ....

A mon réveil, je me retrouvais étendu par terre dans une ancienne salle vide illuminées uniquement par des torches murales et me sentais aussi faible qu'un humain....
Où étais-je ? Quel jour étions nous ? J'étais perdu ... Totalement perdu ...



TROISIEME PARTIE A SUIVRE

_________________
avatar
Sweihtter Wolfyiel

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 01/09/2009

Feuille personnage
Maîtres/Esclaves de: Esclave de Ludwig von Geltreich Edelweiss
Fonction: Créatures Esclaves
Autre:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Sweihtter Wolfyiel le Jeu 3 Sep - 17:59

Troisième Partie


Seul dans cette pièce vide, mon énergie magique et physique s'étant évanouies, je me sentais comme un loup en cage, à la merci de n'importe qui.
Le contact direct de la pierre sur ma peau me fit prendre conscience de ma nudité et je me demanda alors ce qu'il pouvait bien s'être passé lors de son inconscience. Mais étrangement, quelque part je préférais ne pas le savoir ....
Quelque chose était accroché autour de mon cou ... Une chaine avec des plaques accrochées dessus. Je n'avais pas le souvenir d'être arrivé sur Terre avec ... Mais cela me semblait bien moins important que la situation dans laquelle je me trouvais.
Complètement nu, sans armes ni pouvoirs, je me replia sur moi même et attendit patiemment malgré une certaine tension que la porte s'ouvre ...

Un bruit métallique retentit et raisonna dans ma tête alors qu'une silhouette apparaissait devant moi ; Je venais tout juste de reprendre mes esprits que déjà Ludwig était là.
Beaucoup de questions se posèrent dans ma tête mais j'éprouvais une certaine crainte à son égard et n'osais pas poser ces questions directement ....
Pourquoi étais-je là ? Pourquoi ne m'avait-il pas tué ? Que s'était-il passé ? Que comptait-il faire de moi ? Pourquoi je me sentais aussi faible ?
Le vampire m'expliqua alors la raison de ma faiblesse.
Ces murs étaient donc faits en pierres runiques utilisées dans l'ancien temps pour se protéger des démons. Il avait donc été construit une salle spéciale qui servait d'abri pour les résidents principaux du château lorsque les créatures venaient sur Terre.
Cette salle annulant les pouvoirs démoniaques, les démons n'osaient s'y aventurer.
Et aujourd'hui, c'était moi qui me retrouvais piégé à l'intérieur !
La colère monta en moi alors qu'il me dévisageait. Je ne voulais pas qu'il me regarde, surtout dans cette tenue ....
Puis il me proposa un marché.

'' Dis moi jeune démon, serais-tu intéressé par un marché ? ''
Je ne répondis pas.
'' Très bien tu ne réponds pas je te le dis quand même. Alors c'est vraiment .... Comment dire ? Un marché équitable ! ''
Il se mit à rire avant de continuer.
'' En échange de ta liberté, ce que je te propose est de m'aide à faire le ' sale boulot ' ''
J'étais donc bel et bien en cage ....

Si je refusais, je ne savais pas ce qu'il adviendrait de moi et ma mission serait alors compromis.
Dans ce cas là, la mort de mon père aurait été vaine ...
Non, je ne pouvais pas me permettre de refuser, quel qu'était le sale boulot à réaliser.
Je le regardais alors et acceptais sans trop savoir ce que j'allais devoir faire pour lui ; Car en échange de cela, je retrouverais ma liberté et pourrais ainsi me venger de lui avant de retourner à ma mission prioritaire.

A ce moment là, j'ignorais encore ce qui m'attendais ...

Je me mis à son service durant plusieurs années, faisant de basses besognes comme lui ramener des humains chaque jour afin qu'il étanche sa soif de sang, ou bien lui rapporter quelques jouets lors de ses moments de démence que je n'arrivais à m'expliquer.
Ce vampire était fou, totalement fou.
C'est pourquoi je tenta à plusieurs reprises de m'échapper, même si je ressentais une faiblesse constante depuis que j'avais ce maudit collier autour de mon cou.

Le 7 Mars 1950, je me rendais comme à mon habitude au village afin d'aller chercher la proie du jour à mon maître, et me rendais compte qu'il s'était déjà écoulé 51 ans depuis que j'avais croisé sa route ...
Autant de temps perdu et passé à servir un vampire ...
Il était temps que je reprenne ma liberté !
Je frappa à la porte de la demoiselle qui m'ouvrit et son visage transmit alors sa peur. Elle savait probablement ce qui l'attendait, car ceux que je venais chercher ne revenaient jamais.
J'entrais alors calmement en prenant soin de refermer derrière moi et la regardait simplement.

'' Je te propose quelque chose, paysanne .... Tu me retire cette chaine du cou et je t'épargne le voyage chez Lord Edelweiss ... ''
La jeune femme sembla hésiter, mais elle s'approcha finalement de moi prudemment et me retira la chaine du cou.

La magie circulait de nouveau entièrement en moi et j'arborais un petit sourire en coin.
Cela faisait bien longtemps que je n'avais plus ressentie cela ...
Je pris alors ma forme animale et me jeta sur elle, plantant mes crocs dans sa gorge et la lui arrachant avant de commencer à me repaître de son corps.
Quelques instants plus tard, la porte s'ouvrit.
Je me retournais alors, la gueule et le haut de la tête recouverte du sang de la jeune femme et poussais un grognement rauque et agressif vers Ludwig qui semblait quelque peu perturbé par les évènements et la forte odeur de sang régnant dans la maison.
J'avançais alors d'air air menaçant et le vampire sembla se résoudre à ne pas me faire face car il s'écarta de mon chemin et je m'échappa alors le plus vite et le plus loin possible.

Je n'avais alors peut-être pas mes armes, mais j'avais retrouvé ma puissance et ma liberté !
Du moins .... C'était ce que je pensais pendant les deux années qui suivirent ....


QUATRIEME PARTIE A SUIVRE



Dernière édition par Sweihtter Wolfyiel le Mer 9 Sep - 0:22, édité 1 fois

_________________
avatar
Sweihtter Wolfyiel

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 01/09/2009

Feuille personnage
Maîtres/Esclaves de: Esclave de Ludwig von Geltreich Edelweiss
Fonction: Créatures Esclaves
Autre:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Sweihtter Wolfyiel le Ven 4 Sep - 16:09

Quatrième Partie




Durant ces deux années, je mena une vie plutôt banale non loin de Tomsk, une ville russe dans laquelle il semblait y avoir un climat aussi agréable qu'à Salekhard.
De plus, j'avais appris qu'il y avait une forêt non loin où se déroulaient parfois des balades en chien de traineau. Une invention humaine stupide ...... Faire courir des chiens pour balader un homme sur un chariot ....
Je m'établis donc un terrier dans la forêt enneigée et allais chaque jour chercher mon repas dans la forêt ou en ville.
Nous sommes alors en 1952, février 1952 .

La liberté, j'avais appris à l'aimer depuis que j'avais réussi à m'échapper du château ; Mais étrangement je sentais que c'était trop beau pour être vrai ...
Allongé dans la neige au milieu des bois je regardais le ciel, attendant que la faim se fasse ressentir afin d'aller trouver ma victime en ville. Je n'avais pas très envie de chasser ....
Je me rendis donc en fin de journée à Tomsk sous ma forme animale.

Arrivé en ville, j'entendis un son très aigüe qui semblait provenir du centre ville ... Qu'est-ce que cela pouvait donc bien être ? Je dressais les oreilles, à l'affût, et cherchais d'où cela pouvait bien venir.
Curieux, je me décida à aller voir cela de plus près ; Car en raison de ma nature, je ne risquais pas grand chose vis à vis des humains.
Un deuxième son se produisit, plus proche, je n'étais pas loin....
Cette odeur .... Ca ne pouvait pas ....

J'arrivais sur la place centrale et me dressais de toute ma hauteur sur mes quatre pattes et restait prudemment à distance de cet homme qui se tenait debout face à moi et que je ne connaissais que trop bien .
La cloche de l'église sonna vingt heures et les villageois se retirèrent en me voyant .
Que faisait-il ici ? Pourquoi revenir vers moi même après ma fuite ? Il n'était pas question que je retourne au château ....
Je reculais alors doucement et faisais demi-tour en courant rapidement. Je ne voulais pas perdre de nouveau ma liberté !
Courant vers la forêt à une vitesse fulgurante, je savais que Ludwig était à ma poursuite.
Pourquoi moi ? J'avais attendu plus de 50 ans, et il ne m'avait toujours pas rendu ce qui m'appartenais à présent ! Pourquoi devrais-je y retourner ?!
L'entrée de la forêt était en vue, je me disais qu'il serait aisé de le distancer dans ce paysage blanc, mais c'était avant que ma patte arrière droite se fasse enserrée dans les mâchoires d'acier d'un piège à loup.

Pris au piège, je reprit ma forme humaine afin d'ouvrir ce piège et de dégager ma jambe.
Ludwig apparut alors, posant des sortes de pierres bleues autour de moi en cercle.
Qu'essayait-il de faire ? Que pensait-il pouvoir faire ?!
J'attrapais alors le piège des deux côtés et forçais jusqu'à ce qu'il s'ouvre avant de retirer ma jambe de là.
La colère pouvait se lire dans mon regard, je n'aimais pas me retrouver piégé de la sorte.
J'essayais alors d'avancer mais me heurtais à une barrière invisible.
Qu'était-ce donc ? Quelle était cette magie dont faisait preuve ce vampire ?
Regardant autour de moi, je repris ma forme bestiale et creusais dans la neige pour arriver de l'autre côté de la barrière, mais bien évidement Ludwig m'attendait.
Je sautais alors sur lui à peine sortit de mon petit tunnel improvisé dans le seul et unique but de l'égorger sur place , et sous la violence du saut, nous nous mirent à faire une sorte de tonneau lors d'une dégringolade dans une pente neigeuse.
Pendant la chute, je repris une apparence humaine, essayant de maîtriser Lord Edelweiss pour l'atterrissage, mais ce ne fut pas une réussite ...
Arrivés en bas, je me retrouvais à terre dans la neige, mes deux bras positionnés près de ma tête tenus fermement par le vampire au dessus de moi.
J'évitais de le regarder dans les yeux mais forçait pour qu'il me lâche, je ne voulais pas que tout cela recommence ....
Quelque chose glissa le long de mon poignet. Je tournais le regard et apercevais une gourmette à mon poignet. Qu'est-ce que c'était encore ... ?

Ma puissance magique diminua , ce qui me fit comprendre ce qu'était ce bijoux.
J'expulsais alors Ludwig d'une vague d'énergie glaciale et me relevais vite.
Reprenant ma forme animale, je me mis à courir de nouveau car je savais qu'il n'abandonnerait pas cette fois-ci. Où aller ? Que faire ?
Une certaine crainte s'empara de moi mais je continua de courir vers le sud de la Russie en direction de la Mongolie. Peut-être abandonnerait-il la traque au bout d'un certain temps ....

Ma traversée dura plusieurs mois ....
Des mois à ne me nourrir qu'au strict minimum, c'est à dire pour ne pas mourir, et à dormir seulement deux heures aux grand maximum par soir.
La tempête de neige que j'avais déclenchée m'aidait beaucoup ...

Après avoir passé la frontière séparant la Russie à la Mongolie, je cherchais un village où je pourrais me reposer un peu avant de continuer ma route.
Ce n'était pas tout, mais il me fallait reprendre des forces. La faim me tiraillait l'estomac, et la fatigue faisait perdre à mon corps ses réflexes habituels et sa vivacité.
Je décida donc de faire une halte à Mörön.

La ville n'était pas très peuplée en ce mois de septembre, les gens se pressaient pour aller à leurs occupations, ça allait être difficile de passer inaperçu mais il me fallait manger à tout prix .
Je repris alors ma forme humaine et explorais le village tranquillement, repérant ma potentielle proie à travers cette masse de gens.
Je marchais ainsi durant une petite heure avant de me décider.
J'abordais alors une passante, lui demandant de m'indiquer où se trouvait le creux de Mörön. Ce serait par la même occasion un lieux où je pourrais me reposer tranquillement .
Elle m'indiqua alors la direction, m'expliquant au passage les endroits touristiques les plus visités en ce moment et la beauté du paysage de Mongolie.
Des choses inutiles qui m'énervèrent assez rapidement ....
Je l'attrapa alors dans la ruelle et prenant ma forme animale, l'égorgeât afin de me repaître de son corps encore chaud.
Quel repas ce fût .... Je me sentais encore plus fatigué, mais je n'avais au moins plus faim.
Ma destination était à présent le creux de Mörön.
Là bas, je trouva un renfoncement dans la pierre qui faisait office de petite grotte et je m'y allongeât pour m'y reposer.
Une longue route m'attendait, il me fallait dormir un peu .....

Pendant mon sommeil, une silhouette se dessina sur la pierre ....


CINQUIEME PARTIE A SUIVRE

_________________
avatar
Sweihtter Wolfyiel

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 01/09/2009

Feuille personnage
Maîtres/Esclaves de: Esclave de Ludwig von Geltreich Edelweiss
Fonction: Créatures Esclaves
Autre:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Sweihtter Wolfyiel le Sam 5 Sep - 3:57

Cinquième Partie




J'ouvrais les yeux doucement après avoir dormi l'équivalant d'une demi journée et me roulais en boule, les pattes avant sur le museau et la queue le masquant un peu afin de cacher les rayons du soleil venant frôler mon pelage blanc.
Un peu de repos, ça faisait du bien ....
Je m'étira alors de toute ma longueur et mes pattes heurtèrent quelque chose.
Je me releva en sursaut, le poil hérissé, et constata la chose que j'avais touché.
Ce genre de barrière ... Je l'avais déjà vue quelque part ... Regardant autour de moi, mon regard croisa celui de Lord Edelweiss et je repris alors une forme humaine.
Mes vêtements étaient tachés de sang et mon corps en portait quelques traces, mais cela ne me dérangeait pas.
Comment m'avait-il retrouvé ? Ne s'arrêterait-il donc jamais ... ?

'' Tu te demande comment je t'ai retrouvé je suppose ''
C'était pas faux ...
'' C'est très simple voyons, réfléchis un peu ! ''
Ouais ... J'avais pas très envie de réfléchir là ...
'' Regarde autour de toi, tu ne vois pas quelque chose comme ....du sang ? ''
Ca, je l'avais remarqué.
Que pouvais-je faire ? Comme toujours, je restais silencieux.
Le vampire me regarda alors de haut en bas, et sortit la chaine de sa poche.
'' Alors content de revoir ce joli collier ? ''
Ludwig eut un léger rire.
Ah s'il savait combien j'étais content ...

En réalité, je n'avais vraiment pas envie de me retrouver de nouveau avec ça autour du cou.
C'était bon pour les chiens, et je n'entrais pas dans cette catégorie là ....
De toute manière, si la barrière m'empêchait de l'atteindre, ce serait sûrement réciproque. Comment comptait-il donc me repasser ça ? J'attendais impatiemment qu'il fasse un faux pas pour lui tomber dessus sévèrement.
Il était peut-être puissant, mais j'étais perspicace.

"Ecoute moi bien Wolfy, je vais te donner le collier que tu vas mettre gentillement autour de ton joli petit cou "
Et puis quoi encore ....
" Ensuite, nous rentrerons tout les deux ensemble au château "
Je n'avais pas envie de rentrer !
" Et tout ça sans effusions de sang s'il te plait"
....

Il me tendit le collier à travers la barrière et j'hésitais alors.
Qu'est-ce qui me disait que je retrouverais de nouveau ma liberté ?
J'avais fait tant de chemin ....
Finalement, je le prit et le passa autour de mon cou sans lui adresser un seul regard.
Si ça pouvait faire qu'il me fiche la paix ....

" Très bien, je suis fière de toi, tu a réussi a le mettre ! "
Mettre un collier c'était pas bien difficile, mais je préférais ne rien dire. De toute manière, je n'étais pas en position.
" Maintenant que tu as le collier et la gourmette, tes pouvoirs ne sont plus ce qu'ils étaient. ''
Le timbre de sa voix était froid et son regard avait perdu sa douceur.
Qu'est-ce que c'était que ce changement d'expression brutal ?
" Maintenant, ce que je vais faire, c'est retirer cette pierre "
Ludwig poussa alors une des pierres magiques vers lui de son pied tout en ayant un œil sur moi, probablement au cas où je tenterais quelque chose.

Puis, il se mit à ramasser ses pierres une par une et je le regardais simplement faire, sans bouger.
Une fois ses cailloux rangés dans sa poche, il sortit une laisse en cuir.

" Je me vois obligé de te mettre une laisse, comprends moi, j'ai pas envie que tu parte encore une fois, alors laisse moi te la mettre "
'' Laisse moi te la mettre .... ''

Avait-il reprit d'un air concentré.

C'était génial, maintenant j'avais vraiment l'air d'un chien ...
Je soupirais alors, gêné, toujours en évitant de croiser le regard du vampire.
Une fois ceci fait, il installa deux pierres vertes à 1m50 d'écart et récita une formule en latin. Une porte magique apparue alors.

'' A toi l'honneur ''

Je franchissais alors la porte magique à contre cœur, sachant pertinemment que je ne parviendrais probablement pas à m'échapper de nouveau avec ce que j'avais au cou et au poignet.
Nous arrivâmes donc dans un couloir de l'aile droite du château que je n'avais jamais vu et le traversâmes dans le plus grand silence. Arrivés près de ce qui semblait être la sortie, je tournais la tête vers la porte à ma droite et remarquais à travers la grille d'étranges constructions.
Que se passait-il donc dans cette salle ?
Toujours silencieux, je ne m'arrêtas pas pour autant et continua d'avancer tant que le vampire me le disait.
Prenant la sortie, nous montèrent les escaliers en colimaçon afin d'arriver au rez-de-chaussé du château par une porte dissimulée derrière la tapisserie avant de traverser le hall pour nous rendre à la deuxième porte de l'aile gauche, Ludwig me tenant toujours au bout de cette laisse.
De nouveau, nous nous mirent à descendre de nouveau un escalier pour arriver devant une grosse porte.
C'était la salle où je dormais.
A l'intérieur, un lit et une commode avaient été installés ; Cela masquait un peu la froideur de l'endroit, et l'ont avait déjà plus envie d'aller s'y coucher.

'' Prends des affaires propres ''
Je m'exécutais alors, ouvrant le tiroir de la commode et prenant sous vêtements, chemise et pantalon.

'' Ah au fait, est-ce que tu as faim ? ''
Je lui répondis d'un signe de tête affirmatif .
'' Tu vas aller prendre une douche ''
Les douches, elles se trouvaient derrière la porte 2 de l'aile droite.
Nous refîmes donc le même chemin afin d'arriver là bas.

Silencieusement, j'entrais dans la salle de douche, suivit de Ludwig qui me détachais la laisse et restait là à observer.
Je remarqua en arrivant qu'une demoiselle se douchait également et malgré tout, je ne pouvais rester insensible à ce corps qui me paraissait si appétissant ....
Tout de même gêné, je me déshabillais malgré tout et me rendais sous le pommeau de douche pour laver mon corps de tout ce sang.
L'eau devint rapidement rouge, et mon regard croisa celui de la jeune femme qui me souris.
Je lui rendais un sourire quelque peu charmeur et venait à sa rencontre, mon instinct prédateur me faisant oublier la présence du vampire dans la salle.
Je m'approcha donc d'elle, mes mains se hasardant à découvrir ce corps si doux et si agréablement chaud tandis qu'elle rougissait et se laissait docilement faire.
Ces humains étaient décidément trop naïfs.....
Je me rapprocha de son cou, toujours d'une façon sensuelle, puis me mit à la mordiller tendrement le côté gauche du coup. Elle frémissait et je prenais un malin plaisir à la torturer de cette façon.
Puis je recommença de l'autre coté, en lui déposant de doux baisers et en la mordillant de nouveau. Elle soupira alors de plaisir et je planta brutalement mes canines dans sa jugulaire pour étancher ma soif de sang , celui-ci se déversant abondamment dans ma gorge.
C'était si .... plaisant .... si .....

Après avoir terminé de boire, je la lâchais et me reculais sous mon pommeau de douche afin de nettoyer le sang qui avait coulé sur moi lors de mon repas.
Elle était morte. Qu'avais-je encore fait ? Pourquoi avait-il fallut qu'elle soit là ?
Je m'avançais alors vers mes affaires, le regard toujours aussi prédateur et quelque part accusateur fixé dans celui de Ludwig.
Son regard ... Je ne l'aimais pas ... L'ont aurait dit qu'il avait prit plaisir à regarder cela ....
Je m'habillais donc silencieusement puis me redressais correctement afin de lui poser une question sur un ton assez froid.

'' A quoi joues-tu donc Ludwig ... ? ''

'' Bha quoi ? Tu m'as dis que tu avais faim....Alors je te donne à manger ''
Je restais silencieux, car presque indigné, je ne savais quoi dire.
Mais quelque part, je ne voyais tout de même pas cette action en mal. Il avait sûrement voulu m'éviter de sortir .... Avait-il de nouveau peur que je m'échappes ?
'' Tu sais Wolfyiel, si je t'ai fais venir ici, c'est pas pour rien, c'est pour discuter ''
'' J'ignorais que les douches étaient faites pour parler ... ''
'' Il n'y a pas d'endroit spécifique pour parler, de plus j'aime cet endroit ... Il n'y a pas souvent de monde et c'est calme. Je voulais donc te parler, au calme. Maintenant que j'en ai l'occasion, j'en profite.''
'' Et de quoi veux-tu me parler ? ''
Je me séchais les cheveux avec une serviette.
'' Je veux pas qu'on se batte l'un contre l'autre, moi je suis le cerveau toi les jambes. Faire comme une équipe et écarter tout ceux qui nous gêne ''
'' Hors de question ... Tu représente toi même une gêne pour moi ... ''
'' C'est vrai dommage, car on aurait pu accomplir de grandes choses ensemble. Mais tu l'auras voulu, depuis le temps tu dois me connaitre, mais je ne pense pas que tu ai vu toute ma personnalité encore ''
Il m'avais dit cela sur un ton froid qui ne me rassura pas vraiment, mais je ne le montra pas.
Aussi décidais-je de quitter la salle de bain.

J'arrivais donc dans le hall du château et me dirigeais vers la porte d'entrée afin de partir dehors.
'' C'est ça, essaye de fuir encore, c'est peine perdu ... Je te retrouverais quoi qu'il arrive ''
Malgré ma perte de puissance, mon sang ne fit qu'un tour et je me retourna.
Qu'avait-il osé me dire ? Je ne fuyais jamais ! Je ne faisais que partir de cet endroit.
J'arrivais alors vers lui d'un pas assuré et légèrement pressé en le fixant droit dans les yeux, et du revers de la main le giflait violemment.
Je lui montrais ainsi que je n'éprouvais aucune crainte envers lui et qu'il ne m'impressionnait pas le moindre du monde.
Puis, je prit la direction de la sortie car je n'avais aucune raison de rester ici plus longtemps.
Le son d'une cloche raisonna alors dans tout le château et je m'arrêtas brusquement, car cela devait être la première fois que je l'entendais d'ici. Quel évènement sonnait-elle ? C'était l'occasion de le découvrir.

Les portes de l'étage gauche s'ouvrirent alors et une ribambelle d'employés sortirent afin de se diriger vers les douches, leurs affaires propres dans les bras sur un rythme très marqué.
Je tournais alors le regard, les observant discrètement avant de m'agenouiller devant Ludwig pour la première fois.

'' Je m'excuse, la colère m'a emporté contre vous, Lord Edelweiss ... Cela ne se reproduira plus ... ''
La stupéfaction pouvait alors se lire sur son visage à la peau si pâle.
'' Dans ce cas, tes excuses sont acceptées. Je vais te raccompagner dans ta salle. ''

Sans un mot de plus, nous nous dirigeâmes alors vers la porte 2 de l'aile gauche afin que je retourne à ma chambre.

'' J'espère que tu continueras sur cette voie là ''
Le ton était toujours aussi froid.

La porte se referma et j'eus alors un léger rictus ...
Ces jolies brochettes d'hommes me feraient un repas des plus appétissants et une vengeance des plus sanglantes ....



SIXIÈME PARTIE A SUIVRE



Dernière édition par Sweihtter Wolfyiel le Mer 9 Sep - 0:25, édité 1 fois

_________________
avatar
Sweihtter Wolfyiel

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 01/09/2009

Feuille personnage
Maîtres/Esclaves de: Esclave de Ludwig von Geltreich Edelweiss
Fonction: Créatures Esclaves
Autre:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Sweihtter Wolfyiel le Mar 8 Sep - 0:07

Sixième Partie




Tranquillement allongé sur mon lit, je scrutais le plafond en attendant que Ludwig vienne me chercher.
La cloche avait sonné 11h depuis plusieurs minutes et mon estomac commençait à gargouiller sérieusement.
Quelques instants plus tard, Lord Edelweiss ouvrait la porte de ma dite chambre et me faisait sortir par la porte de derrière afin que je puisse sortir du château pour prendre mon repas.
Chaque jour c'était la même chose, je sortais deux fois pendant une heure : Le midi de 11h à midi pour aller manger, et le soir de 19h à 20h pour aller chercher le repas de Ludwig.
En dehors de ces heures là, je restais enfermé dans ma chambre.

19h.
Il était l'heure pour moi de prendre ma revanche.
Ludwig vint m'ouvrir la porte afin que j'aille lui chercher son repas et je sortit par la porte de derrière sous son regard vigilant.
J'attendis alors que les bruits de pas s'éloignent jusqu'à ne plus les entendre, et rentrais de nouveau pour revenir dans le hall discrètement.

Je me retrouvais alors devant la porte 2 de l'aile gauche tandis que les employés descendaient dans les douches par groupes de 4 hommes.
Un seul groupe rentra dans les douches. C'était l'occasion rêvée pour passer saluer les autres dans leurs chambres ...
Je monta alors à l'étage gauche et empruntais la porte à demi ouverte. Aujourd'hui, le repas serait à prendre sur place !
Je ne cacherais pas que ce fut un vrai carnage lorsque je prit ma forme animale une fois à l'intérieur ... Mais il me fallait faire vite, car l'odeur du sang allait vite se répandre jusqu'à la chambre de Lord Edelweiss.
Une fois mon petit carnage accompli et les murs repeints en rouge, je descendis vers les douches à pas de loup afin de terminer le travail et de me prendre un petit repas supplémentaire.
Lorsque je pénétra dans les douches, les hommes se mirent à hurler en me voyant.
Grognant, je me jetais sur eux et les déchiquetais un à un.
J'avais alors hâte de voir la tête de Ludwig ...
Prenant mon temps, je me mit donc à dévorer la partie ventrale de l'un des hommes encore en vie qui commençait à s'étouffer dans son propre sang tandis que la porte s'ouvrait avec fracas.
Mes oreilles se dressèrent, à l'affût, tandis que j'arrachais violemment un morceaux de chair dans un grognement rauque.
Des bruits de pas se rapprochaient ... Je tournais alors la tête et me jetais brusquement sur Ludwig qui me projetais une fois à terre, au dessus de lui. Je traversais alors la porte de la salle de douche et me retrouvais dans le hall du château, seul face au vampire.
Mon regard aux légères teintes jaunâtres se planta dans le sien et je me jeta sur lui.

Lors du duel, les colonnes commencèrent à s'effondrer sur toute l'aile gauche, et prenant ma forme humaine, je me jetais de l'autre côté de la porte 2 afin de rejoindre la sortie rapidement et de m'échapper du château définitivement.
Courant, j'appelais alors mes deux armes à moi et ouvrais un portail démoniaque vers les enfers pour rejoindre mes terres natales.

J'y resta environ 3 ans, reprenant mes terres sous mon commandement et rappliquant l'ordre comme il se devait malgré ma puissance diminuée à cause du collier et de la gourmette.
J'étais alors sous bonne garde, les plus fidèles serviteurs de mon père, je savais que je ne craignais pas grand chose et que de toute manière, le vampire ne pouvait venir me chercher en ce lieu.
C'était comme on pouvait dire, une prise de vacances.
Puis, je fus convoqué par le roi des enfers lui même qui me donna une seule et unique mission : Retrouver sur Terre '' le Livre des Morts '' et le lui rapporter.
Ce livre, qui jadis appartenait à notre seigneur lui avait été dérobé par un ancien démon de sa garde personnelle lié à un puissant nécromancien, qui lui même l'avait légué à son cousin le jour de sa mort.
Pour le retrouver, nous ne disposions que de deux indications : Un Pays et un nom.

Je me rendis donc sur Terre en 1955, suivis de mon armée démoniaque afin de retrouver ce livre si recherché par notre Seigneur Démon.
Nous commençâmes donc à conquérir la Mongolie au nom de celui-ci, puis ce fut au tour de la Chine, cette fois plus discrètement. J'influençais alors les personnes les plus haut placées dans la politique en leur promettant monts et merveilles en parfait démon que j'étais.
Puis, je me dirigeât vers la Corée et fit le même schéma.
Les humains étaient si influençables ... C'en était répugnant.

Ce n'est qu'en 1994 que je me décida à m'orienter vers le Japon, destination finale de ma mission ....


SEPTIEME PARTIE A SUIVRE ( !! Dernière !! )

_________________
avatar
Sweihtter Wolfyiel

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 01/09/2009

Feuille personnage
Maîtres/Esclaves de: Esclave de Ludwig von Geltreich Edelweiss
Fonction: Créatures Esclaves
Autre:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Sweihtter Wolfyiel le Mer 9 Sep - 0:20

Septième Partie ( Chapitre 1 )




Prenant le bateau en Corée, j'arrivais donc en février 1994 au Japon, dans le seul et unique but de retrouver le Livre des Morts pour mon Seigneur à sa demande, emmenant avec moi mes 163 plus valeureux combattants.

Nous arrivâmes au port de Shimonoseki après un long trajet marin, vêtus comme de simples humains afin d'arriver dans la plus grande discrétion. En nous voyant, nous nous fîmes passer pour des touristes rêvant de visiter cette île fantastique remplie d'histoire afin de pouvoir accomplir cette mission comme il se devait.
J'organisais alors plusieurs groupes de 20 guerriers et les envoyaient à travers la partie ouest du Japon, leur indiquant sur une carte les divers points de ravitaillements avant de me diriger avec 3 hommes vers le Mont Fuji.
Ainsi, pendant que je récoltais des informations là bas, ils pouvaient s'amuser et conquérir les villes une à une.
C'était une mission que j'aimais beaucoup ... Conquérir et Tuer. Ce devait être ce que je faisais de mieux.

J'arrivais alors plusieurs jours plus tard au Mont Fuji, me renseignant auprès des touristes sur la présence éventuelle d'un prêtre lié au shintoïsme.
La recherche fut fructueuse.
L'ont m'indiqua alors qu'une maison semblait se trouver à Aokigahara , mais que s'y aventurer n'était pas vraiment recommandé.
D'après les dires de ces humains, la forêt était hantée en vu de tout les suicides qui s'y seraient produis.
C'était l'endroit idéal.
Après avoir remercié ces personnes, je me dirigeais donc vers le Nord Est du Mont Fuji, en direction de la forêt. J'approchais du but ...

Lorsque j'arrivais à Aokigahara, je défis mon paquetage et me changeais pour reprendre une tenue plus convenable à mon image, et dégager mes armes de sous ma veste noire.
En vu de la personne que j'allais voir et en raison de ma venue, il valait mieux rester prudent et armé, car je doutais fort qu'il me remette sagement le livre sans tenter de le protéger ou de le récupérer par la suite.
Un humain dont son âme fut vendue à un démon ne valait plus rien.

Je traversais alors tranquillement, accompagné de mes trois gardes et cherchant la fameuse maisonnette de ce prêtre avec attention.
La forêt était grande, et il ne fallait perdre trop de temps. Le seigneur n'avait que trop attendu à cause de mon désir de conquête.
Deux heures après, nous trouvâmes la maison de notre cible et nous apprêtions à récupérer l'objet tant convoité du Seigneur des enfers.

'' Nous y voilà ... ''

Je défonçais alors la porte d'un coup de pied et entrais dans la bâtisse, déployant mes hommes dans celle-ci afin de retrouver le livre.
Il n'y avait aucune présence ... Le prêtre avait probablement prévu notre arrivée depuis longtemps ...
Énervé et fatigué d'avoir mit autant de temps pour venir jusqu'ici pour ne retrouver qu'une maison dans un bordel pas possible , sûrement abandonnée depuis plusieurs mois ....
Je sortis donc de la bâtisse, empruntant un petit sentier pour fouiller la forêt avec mes hommes.
Il était ici, c'était certain , et après avoir conquis autant de terres, il était peut-être temps de rentrer en enfer.
Une présence se fit ressentir au nord, je me dépêchais alors et courrais vers celle-ci.
Ce devait être lui ...
Ma course me mena jusqu'à une ancienne crypte dont l'entrée était dissimulée derrière une grosse porte de pierre recouverte de feuillages.
La piste menait ici ... J'entrais alors avec mes hommes.

A l'intérieur, le chemin était éclairé par diverses torches murales.
Ma cible se trouvait donc encore à l'intérieur, sans pouvoir rebrousser chemin, ni même s'échapper ...
Je souris intérieurement ; Car non seulement j'allais récupérer le livre, mais aussi faire vengeance sur celui qui avait volé mon seigneur.
La présence se fit plus proche, et dans l'obscurité du dernier couloir, je pu apercevoir un homme qui priait au centre de la pièce, au pied d'une croix de pierre, le livre posé devant lui.
Pensait-il pouvoir nous arrêter en restant près d'une croix en pierre et en priant un dieu qui ne lui répondrait plus ?
Ces humains me répugnaient ...

J'entrais donc dans la salle d'un pas assuré, le regard fixé sur l'homme agenouillé, suivis de mes hommes qui se postèrent près du couloir.
Lorsque je m'arrêtas, il me regarda et s'adressa à moi sur une voix tremblante mais certaine.

'' Je sais pourquoi vous êtes ici démons ... Je ne vous laisserais pas me prendre mon livre !!! ''
'' Ce livre, comme tu le dis si bien, humain, est la propriété du Roi des Enfers. Je viens donc récupérer ce qui lui revient de droit. Donne le moi si tu veux pouvoir espérer repartir d'ici vivant ... ''
'' Non ! Il est à moi ! ''

Le regard de ce prêtre était vide, mais comme fou.
Après avoir vendu son âme à un démon, il avait sûrement du sombrer dans une folie obsessionnelle et s'était donc établis dans un endroit où personne n'oserait s'aventurer.
Cependant, il devait me remettre ce livre ...

'' Rek, vas donc le prévenir que j'ai retrouvé son livre. Je me charge du reste. ''
'' A vos ordres mon seigneur . ''

L'un de mes gardes ouvrit un portail démoniaque qui se referma après que celui-ci l'eut traversé.
Je m'approcha donc du prêtre, dégainant mon épée d'un geste lent tandis que je le fixais froidement.
Ce traître à l'humanité et voleur des démons devait payer pour ses crimes. Il était temps qu'il me remette ce qu'il avait prit.
La lame s'abattit sur lui violemment, d'un geste brutal, lui tranchant tout le côté gauche sur la longueur.
Il hurla de douleur et retomba par terre lourdement, une marre de sang se formant sous son corps ensanglanté tandis que je prenais le livre dans mes mains et le passais dans une sacoche.
Je sortis ensuite en dehors de la crypte avec mes deux hommes afin de quitter la forêt.
J'avais récupéré ce que j'étais venu chercher, je pouvais à présent me rendre dans un lieu un peu plus accueillant afin de recevoir mon Roi.
Sur ma route pour retourner à la cabane, j'entendis des sons suspects et une odeur qu'il me semblait reconnaître ... Ce ne pouvait être lui ... Cette région était bien loin des terres russes. Je me faisais encore des idées.
Je continua donc la route jusqu'à ce que mes gardes se retournent brusquement en sortant leurs armes.

'' Mon seigneur, restez en arrière je vous prie ! Nous nous chargeons de lui ! ''


Je m'arrêtais alors, une certaine crainte s'installant en moi.
Pourquoi fallait-il que je retombe sur lui dans un moment pareil ? N'en avait-il déjà pas eut assez en 1952 ?
Je soupira, mes hommes allaient l'occuper le temps que Rek reviennent avec le roi.
C'est alors que mes hommes se figèrent et se mirent à s'entretuer sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. Si je me retournais, je risquais de retomber sous son emprise et je n'en avais aucune envie.
Une fois mes deux hommes à terre, Ludwig avançais d'un pas décidé vers moi, tel un maître venant récupérer son chien s'étant enfui.
Que devais-je faire ? Le Seigneur n'allait plus tarder.
Le vampire tendit alors la main vers la sacoche, et sentant sa présence très proche, je me retournais et balayais son bras d'un geste brusque.

'' Je n'ai pas de temps à perdre avec toi, je dois remettre ce livre à mon Seigneur. ''

Son regard se fit alors un peu plus dur, j'avais du lui dire quelque chose de vexant ; Car il se mit à m'attaquer de façon frénétique, m'envoyant des coups du bout de ses mains à une vitesse fulgurante. Ne pouvant bloquer tout les coups, je me mit à reculer de façon répétée afin qu'il ne me touche qu'un minimum et que je gagne le plus de temps possible.
Quelques minutes après, la sacoche tombait à terre, la lanière déchirée, et Ludwig allait pour la ramasser.
J'envoyais alors une onde de choc vers lui, et celle-ci l'écorcha légèrement, le repoussant du livre.
Il disparu alors brusquement, réapparaissant à côté du livre qu'il prit dans ses mains.
Mais pourquoi voulait-il ce fichu livre ?!
J'envoyais alors une deuxième onde vers lui, quand soudainement il l'évita et un mur de flammes se dressa à sa place pour arrêter l'attaque. Le Seigneur des enfers fit son apparition ...
Me rendant compte de mon erreur, je mit aussitôt un genoux à terre devant lui et baissais la tête de manière respectueuse.

'' Veuillez me pardonner mon Seigneur. ''

Le Seigneur des enfers portait une armure des plus sinistres et des plus puissantes de la couleur de l'ébène aux reflets de lave. Son heaume cachait son visage. La chaleur autour de lui était étouffante, et son regard était de braise. A son ceinturon métallique, une énorme épée dentelée pendait et dissuadait quiconque de défier son porteur. Le Démon parmi les démons.
'' Ton éclaireur m'as dit que tu avais retrouvé le livre '' Me dit-il sur un ton profond et menaçant.
'' En effet, je l'avais même récupéré, mais je ne l'ai plus ... ''
'' Et non, c'est moi qui l'ai ''
L'intonation de la voix de Ludwig paraissait plutôt enjouée.

Le Seigneur des Enfers tourna son regard rougeoyant vers le vampire.
'' Et qui es-tu donc pour avoir en ta possession ce qui m'appartient ? ''
Ludwig s'excusa alors.
'' Je me présente ... ''
Il fit alors une courbette.
'' Ludwig von Geldreich Edelweiss ''
'' En vu de la noblesse de ton nom, tu m'as tout l'air d'être un vampire de noble famille. ''
'' Exact, j'ai d'ailleurs un marché à vous proposer. ''
Le regard démoniaque du roi se fit plus sérieux, d'un air intéressé.
'' Parle donc vampire, quel genre de marché as-tu à me proposer ? ''
'' En ouvrant ce livre, j'ai pu apercevoir quelques textes vampiriques. Je vous propose donc une traduction de ceux-ci. ''
'' Et que désires-tu en échange ? ''
'' Si vous pensez que la traduction d'un livre tel que celui-ci est importante et qu'elle en vaut la peine ... Ce que je veux c'est ... ''
Ludwig regarda en ma direction.
'' ... Wolfyiel. ''

Je vous laisserais imaginer ma stupéfaction, lorsqu'il eut répondu cela à mon Seigneur.
Mais je restais immobile, n'osant interrompre la discussion de ces deux là.
Le roi des enfers eut alors un long rire caverneux mais amusé.

'' Tu es bien courageux pour oser marchander quelque chose qui m'appartient. Cela m'amuse beaucoup ... Aussi accepterais-je ce marché sous une seule condition. Tu auras un délais d'une semaine à compter d'aujourd'hui pour traduire ces passages. Si lorsque je reviens , tu n'as pas terminé ta tâche, non seulement le marché ne sera pas effectué, mais ton âme m'appartiendras. ''
'' J'accepte. Ce sera fait dans les temps et Wolfyiel sera mien. ''
'' Nous verrons cela, Vampire. ''

Le Seigneur des enfers se retourna alors et un portail démoniaque enflammé apparu.
'' Wolfyiel, relève toi et suis moi, nous rentrons à la maison. ''

Je me relevais alors et franchissais le passage derrière lui sans adresser un seul regard à Ludwig....


CHAPITRE 2 A SUIVRE ( Veuillez m'excuser, c'était trop long pour faire en une seule fois ^^" )

_________________
avatar
Sweihtter Wolfyiel

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 01/09/2009

Feuille personnage
Maîtres/Esclaves de: Esclave de Ludwig von Geltreich Edelweiss
Fonction: Créatures Esclaves
Autre:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Sweihtter Wolfyiel le Mer 9 Sep - 22:27

Septième Partie ( Chapitre 2 )




Durant la semaine qui suivit, je m'occupais de tout ce qui était administratif dans mon royaume et j'organisais les forces armées afin d'envoyer des hommes supplémentaires afin de finir de conquérir le Japon. Tout était en place pour terminer cette mission que je m'étais fixée.
Mercredi début de soirée, cela faisait une semaine jour pour jour que le marché avait été décidé, et le Seigneur se déplaçait lui même afin de venir me chercher pour retourner sur Terre.
A son arrivée dans la grande cour de mon château, mon armée entière s'agenouilla devant lui, et je ne tarda pas à faire de même.
Puis, il me fit signe de le suivre et je l'accompagna derrière un portail démoniaque menant sur l'endroit exact où nous étions partis de la Terre, après avoir fait comprendre à mon armée d'être prête lorsque je leur enverrais le signal de départ.

Nous arrivâmes sur Terre quelques secondes après avoir franchis le portail et nous retrouvâmes dans la forêt silencieuse.
A présent, il s'agissait de retrouver le vampire afin de voir s'il avait remplit sa part du contrat ...
C'est alors qu'il apparut quelques minutes après notre arrivée, le Livre des Morts dans une main et une sacoche d'où dépassaient plusieurs bouts de parchemins.
Le Seigneur des enfers le fixa alors, son regard brûlant le scrutant d'un air suspicieux.

'' As-tu réussi à traduire tout les passages ou dois-je m'emparer de ta petite âme, vampire ? ''
Je restais alors silencieux, souriant intérieurement. Le roi des enfers avait donc accepté ce marché en sachant pertinemment que Ludwig ne réussirait pas à traduire les nombreux passages de cet ancien livre de plusieurs milliers de pages.
C'était fourbe, mais astucieux.
'' Ce ne sera pas la peine, la traduction est finie, je peux vous l'assurer. Mais avant de vous remettre la traduction, je veux une preuve écrite que vous me remettez Wolfyiel sous un statut d'esclave. ''
A ce moment là, le roi des enfers fit apparaître aux pieds du vampire un parchemin dans une gerbe de flammes.
'' Si je m'aperçois que la traduction n'est pas complète, je viendrais annuler le contrat et m'occuperais personnellement de toi ... Signe donc ce parchemin de ton sang. ''
Ludwig ramassa alors le parchemin dans ses mains, s'écorcha l'index et signa du bout du doigt avant que le parchemin ne disparaisse et réapparaisse dans les mains du Seigneur Démon qui se tourna vers moi d'un air neutre.
'' Je ne pensais pas qu'il y parviendrait, mais un marché est un marché. A ton tour. ''
Je forma donc une lame de glace et la planta dans mon poignet afin que du sang coula à l'intérieur, tel une seringue. Puis, je signa de mon sang du bout de la lame de glace.
Une fois le contrat signé par Ludwig et moi, le Seigneur reprit le parchemin.
'' A présent, remet moi le livre et la traduction afin que je puisse repartir d'ici. ''
Le vampire déposa alors la sacoche et le Livre des Morts par terre avant que ceux-ci apparaissent dans les mains du roi des enfers.
'' Bien, vous allez maintenant recevoir la marque du contrat. Je suppose que vous savez tout deux comment cela fonctionne, je n'ai pas besoin de rester ici plus longtemps. ''
A ce moment là, oui je savais ce qui m'attendait, mais par respect pour mon Seigneur, je préférais ne rien dire.
Il ouvrit alors un portail démoniaque et m'adressa un regard avant de partir.
'' Je m'occupe de tout. ''
Puis il disparut.

Lorsque le portail se referma, je sentis une brûlure intense s'installer dans mon cou. Si intense que je porta ma main droite dessus et serrais les dents pour ne rien montrer à Ludwig.
Ce devait être la même chose pour lui, et s'il ne disait rien, je ne voulais me montrer faible.
Je le vis tout de même mettre sa main droite derrière son dos. Que cachait-il ?
Quelques instants après, il me fixait en arborant un petit sourire victorieux.
'' Il est temps de prendre un nouveau départ. J'ai une ancienne maison japonaise au nord du Mont Fuji, près de Narusawa. Nous allons là bas ''
Je lui tournais alors le dos et partais de mon côté, décidé à ne pas le suivre et lui lançais ma remarque sur un ton colèreux.
'' Tu m'énerves, je ne viendrais pas avec toi, je pars ! ''
'' Ca ne se passera sûrement pas comme ça, je te conseille vivement de me suivre sinon ... ''
Je m'arrêtais alors et l'interrompais.
'' Sinon quoi ? ''
'' Sinon Je te l'interdis. ''

Je sentis alors la marque me brûler vivement dans le cou et étendre progressivement sa chaleur infernale à travers tout mon corps.
Surpris, je porta de nouveau ma main droite à mon cou et tomba à genoux sous l'effet de la douleur.
Depuis ce jour, je ne chercha plus à comprendre où on allait ni pourquoi.

Mars 1998.
Cela faisait déjà 4 ans que nous nous étions établis dans la demeure japonaise de Ludwig.
Chasser à l'aube, voyager à travers le Japon le reste de la journée et se reposer le soir pour recommencer le lendemain.
On ne pouvait pas dire que ce genre d'activités était très passionnant, mais c'était toujours mieux que de rester enfermé dans une salle à longueur de journée ...

Ce fut le 25 mai, en une belle fin d'après-midi que je me décida à tenter le tout pour le tout ...
Ce jour là, nous rentrions de Tokyo. Il était à peu près 19h et nous commencions à ressentir la fatigue de la journée.
Je m'installais alors sur mon Futon ( = Lit japonais ) dans notre chambre, assis en tailleur et me mettais à lire un livre que l'ont avait ramené sur les anciennes légendes du Japon en attendant que Ludwig rejoigne son lit.
Arrivé à mi lecture, la porte coulissait et le vampire venait s'installer sur son futon. Je fermais alors mon bouquin, m'allongeais à mon tour et me rapprochais de lui de façon significative avant de venir le caresser d'une façon très sensuelle.
'' Qu'est-ce qui te prend ? ''
Mais je continuais mes caresses silencieusement.
'' Pourquoi tu fais ça ? ''
'' Chuuuut ... '' lui répondais-je simplement d'une voix langoureuse.

Je me levais alors, lui intimant de ne pas bouger, et allais chercher plusieurs bouts de ruban rouge.
Quelques minutes après, je revenais et m'installais doucement à califourchon sur lui pour lui bander les yeux, lui bâillonner la bouche et lui attacher les mains au dessus de sa tête.
Puis, je fit mine d'avoir oublié quelque chose d'important à ce genre de relation afin de sortir discrètement de la maison.
Les mains attachées l'entraveraient, les yeux bandés l'empêcheraient de pouvoir se repérer, et la bouche bâillonnée ne lui permettrait pas de dire sa fameuse phrase qui déclenchait la marque démoniaque.

Je me dirigeais donc vers la ville de Fujiyoshida.
Une fois arrivé là bas, une bonne demi-heure après, je m'installais dans un bar et sirotait un verre de Saké histoire de me poser un peu avant que ne débarque Ludwig devant moi.
A ce moment là, je me demandais comment il avait bien pu me retrouver si vite.
'' Je te l'interdis ! '' Répétait-il frénétiquement alors que la colère déformait son visage.
A ces mots, quelques courtes secondes après, je sentais une douleur insupportable et une chaleur infernale envahir tout mon corps, et je tombais à terre, plié de douleur.
Les gens s'étaient levés, venant voir ce qu'il se passait, surpris, et demandant si parmi eux se trouvait un médecin.
L'un d'eux se déclara alors l'être et vint se placer près de moi, posant sa main sur mon front afin de relever ma température qu'il trouva anormalement très élevée.
C'est alors que Lord Edelweiss intervint.
'' Écartez-vous ''
Les gens se poussèrent alors et je vis le vampire s'avancer avant de ne voir plus qu'un écran noir.

Je me réveilla, sans doute plusieurs heures plus tard, à la maison complètement nu allongé sur mon futon. Que s'était-il passé ? Combien de temps avais-je réellement dormi ? Où était donc passé Ludwig ?
Je me releva alors fébrilement et sortit de la chambre malgré les vertiges qui m'accompagnaient afin de le trouver et de le lui demander directement.
J'attendis dans la pièce principale une bonne heure avant de le voir revenir de dehors et de pouvoir lui poser mes questions.
'' Tiens bonjour Wolfyiel, tu viens de te réveiller ? Ca fait plusieurs jours que tu dors, je commençais à m'inquiéter ... ''
'' Que s'est-il passé ? ''
'' Tu ne t'en rappelle pas ? J'ai du venir te chercher jusqu'au bar à Fujiyoshida ''
'' Pourquoi es-tu venu me chercher aussi loin ... ? ''
'' Mais ... Tu es mon esclave '' me dit-il comme si cela était une évidence.
Je soupira alors et me releva pour retourner me coucher.
J'ignorais toujours ce qu'il s'était passé, mais quelque chose me disait que je ne le saurais jamais.

Le 14 janvier 2007 , la forêt était recouverte de neige et les rayons de la pleine lune peinaient à percer l'obscurité de la nuit.
J'étais alors sorti chercher du bois pour faire du feu à la demande de Lord Edelweiss.
Coupant les branches d'un arbre, je sentis une présence agressive et pourtant proche s'aventurer en direction de la maison.
Mon instinct de loup me poussa à abandonner le bois, et je me mit à courir le plus vite possible pour chasser cet inconnu de mon territoire.
Filant à travers le bois enneigé, la maison fut rapidement en vue et Ludwig également.
Que faisait-il dehors ? N'avait-il pas lui aussi senti cette présence ? C'est alors que je vis une bête semblable à l'un des miens, mais se tenant sur ses deux pattes arrières , bondir sur lui.
Sans m'arrêter, je sauta sur la créature tout en prenant ma forme bestiale, l'empêchant de mettre en pièce le vampire.
La bête se retrouva plaquée au sol sous mon attaque et je l'attrapa alors à la gorge violemment afin de la mettre hors d'état de nuire ; Mais elle me repoussa de ses pattes avant d'un coup sec par dessus elle avant de se redresser de toute sa hauteur.
C'est alors que je pu remarquer de par sa morphologie et sa posture qu'il s'agissait là d'un Lycanthrope probablement venu ici pour tuer Ludwig.
Ou peut-être venait-il pour me prendre mon territoire ....
Grognant, il arriva rapidement vers moi et me griffa tout le flanc gauche. Je me tourna alors pour le mordre à mon tour, mais sa gueule me saisit toute l'épaule droite et je couina de douleur.
Habituellement, je ne ressentais pas la douleur, mais je pouvais ressentir la violence de l'attaque.
Je repris alors ma forme humaine et repoussais le lycan d'une onde.
Lorsqu'il se releva, j'entendis des coups de feu et la bête se retourna vers Ludwig.
C'était mauvais ... Vraiment mauvais ...
Les coups de feu reprirent et quelques secondes après, le lycanthrope retomba lourdement par terre.
Je regarda alors Ludwig, je n'étais plus en mesure de combattre en vu de la gravité de mes blessures et du sang que je perdais.
'' Retourne chercher du bois, et vite ''
Je m'exécuta alors péniblement et revint quelques minutes plus tard avec le bois dans mes bras que je déposa dans la pièce principale.
Il y avait des vêtements propres posés sur la commode de la chambre, et l'eau coulait dans la baignoire de la salle de bain.
Ludwig m'ordonna alors de me déshabiller alors qu'il prenait le bois afin de faire chauffer l'eau du bain.
Me dirigeant vers la salle de bain, je me déshabilla doucement, déposant mes vêtements imbibés de sang par terre.
Une fois l'eau chauffée, je m'installa dans la baignoire à genoux, en faisant bien attention que l'eau ne touche aucune de mes blessures pour le moment.
Lord Edelweiss arriva alors dans la salle, se déshabillant à son tour et entrant également dans l'eau.
Je le regarda alors, tel un loup blessé, lui faisant comprendre que je n'avais nul besoin d'aide.
Le vampire s'approcha de moi avec une éponge dans la main et vint faire couler de l'eau sur ma blessure à l'épaule. L'eau avait rapidement prit une teinte rougeâtre. Malgré la douleur, je resta silencieux et le laissa faire.
Une fois la toilette terminée, nous sortîmes de la baignoire et je m'enveloppa dans une grande serviette de bain afin de me sécher.
Le contact de celle-ci sur les plaies ne fut pas des plus agréable, mais il le fallait.
Puis, Ludwig me banda mes blessures et je pu aller me reposer afin de me remettre de ce combat.

Aujourd'hui, nous sommes en 2009.
Une morsure de loup-garou, si la victime ne meurt pas a généralement pour effet de la transformer à son tour.
Mais qu'adviendrait-il d'un démon mordu par un Lycan ... ?


YES WE CAN ..... THE END !!!!!

_________________
avatar
Sweihtter Wolfyiel

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 01/09/2009

Feuille personnage
Maîtres/Esclaves de: Esclave de Ludwig von Geltreich Edelweiss
Fonction: Créatures Esclaves
Autre:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Invité le Jeu 17 Sep - 18:38

Désolé pour le retard et wow ça c'est de l'histoire. Vu que tu sembles être l'esclave de Ludwin je dirais créature esclave en effet. Normalement c'est Kael qui valide les fiches mais voilà je passais et j'ai lu l'histoire et j'ai adoré donc bon jeu et bienvenue parmi nous. !!!


biz

Note : tu vivras avec Ludwin comme c'est ton maître
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Sweihtter Wolfyiel le Jeu 17 Sep - 22:50

Okay !

Merci -^^-

_________________
avatar
Sweihtter Wolfyiel

Nombre de messages : 12
Age : 26
Localisation : Dans ma chambre
Date d'inscription : 01/09/2009

Feuille personnage
Maîtres/Esclaves de: Esclave de Ludwig von Geltreich Edelweiss
Fonction: Créatures Esclaves
Autre:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sweihtter Wolfyiel, un ange venu des ténèbres.... [ TERMINEE ]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum